Eaux de piscine

Dans quel contexte ?
Pour qui ?
Critères analysés ?
Délai d’analyse ?
Normes en vigueur
Risques sanitaires

Dans quel contexte ?

Le laboratoire peut réaliser des prélèvements et analyses des eaux de piscine, qu’elles soient publiques, privées, de loisirs, médicales ou thérapeutiques.

Pour qui ?

Que vous soyez exploitants de piscines ouvertes au public, propriétaires de piscines privées ou bien professionnels de la santé exerçant dans les piscines médicales, le Laboratoire Départemental des Eaux analyse les eaux avec précision et fiabilité.

Critères analysés ?

Les eaux de piscine doivent être traitées de sorte qu’elles restent propres, quelle que soit la fréquentation des baigneurs.

Le Laboratoire Départemental des Eaux vérifie notamment les paramètres bactériologiques et physico-chimiques des eaux de piscine, pour évaluer la qualité de traitement (filtration, chloration, renouvellement en eau fraîche).

Une analyse régulière de ces eaux de piscine assure des conditions d’utilisation optimales pour les nageurs.

Délai d’analyse ?

Le laboratoire effectue les prélèvements du lundi au jeudi. En cas d’urgence, des interventions peuvent être envisagées le week-end.
Dès leur arrivé au laboratoire, les échantillons sont traités sans délai.

Le rendu des résultats varie en fonction des caractéristiques de l’analyse ou du germe recherché.

  • Analyse microbiologique : de 48 à 72 heures.
  • Analyse physico-chimique : de quelques heures à 5 jours, suivant le(s) paramètre(s) analysé(s).
  • Analyse de légionelles : 10 jours selon la norme en vigueur.

Des rapports d’analyse partiels peuvent être envoyés à la demande du client si l’ensemble des analyses n’est pas terminé.

Normes en vigueur

Les eaux de piscine doivent répondre à un certain nombre de normes, entre autres :

  • Leur transparence doit permettre de voir parfaitement au fond de chaque bassin les lignes de nage ou un repère sombre de 0,30 mètre de côté, placé au point le plus profond
  • Elles ne doivent pas être irritantes pour les yeux, la peau et les muqueuses
  • Elles ne doivent pas contenir de substances dont la quantité serait susceptible de nuire à la santé des baigneurs
  • Leur pH doit être compris entre 6,9 et 7,7.

Normes de qualité pour les eaux de piscine

Le contrôle sanitaire des eaux de loisirs (piscines et baignades) fait référence :
pour les baignades :

  • aux articles L.1332-3, L. 1332-6 et L.1332-8 (baignades artificielles) du Code de la Santé publique (CSP) ;
  • aux articles D.1332-14 à D.1332-38-1 du CSP et à l'annexe du décret n° 2008-990 du 18 septembre 2008 relatif à la gestion de la qualité des eaux de baignade et des piscines, modifié par le décret n° 2011-1239 du 4 octobre 2011, relatif à la gestion de la qualité des eaux de baignade ;
  • à l'arrêté du 22 septembre 2008 relatif à la fréquence d'échantillonnage et aux modalités d'évaluation de la qualité et de classement des eaux de baignade modifié par l'arrêté du 4 octobre 2011 ;
  • à l'arrêté du 23 septembre 2008 relatif aux règles de traitement des échantillons et aux méthodes de référence pour les analyses d'eau dans le cadre de la surveillance de la qualité des eaux de baignade ;

pour les piscines :

  • aux articles L.1332-8 et L. 1332-9 du CSP ;
  • aux articles D. 1332-1 à D. 1332-13 du CSP ;
  • à l’arrêté préfectoral du 28/07/2009 définissant le programme du contrôle sanitaire des eaux des piscines pour l’ensemble du département.

Risques sanitaires

Les risques microbiologiques

Certains germes peuvent se développer dans l’eau. Ils peuvent être d’origine digestive ou bien être éliminés par la peau ou les muqueuses. D’autres germes sont en outre susceptibles de contaminer les plages des piscines.

Les risques chimiques

Ils sont essentiellement liés à la formation en piscines couvertes de chloramines, issues de la réaction entre les désinfectants utilisés pour traiter l’eau et la pollution organique apportée par les baigneurs.
Ces composés peuvent être à l’origine de troubles irritatifs des yeux et de la sphère ORL.

Comment éviter les risques de contamination dans les piscines ?

Pour limiter les risques microbiens qui sont les plus importants, l’eau des bassins fait l’objet de traitements lors de son recyclage : filtration et désinfection.
Ces traitements visent en particulier à éliminer la pollution et les microorganismes pathogènes, ainsi qu’à assurer le confort des usagers.

Les résultats des contrôles sanitaires accompagnés des commentaires sanitaires des ARS (Agence Régional de Santé) sont affichés régulièrement et peuvent être consultés dans les établissements.

L’hygiène corporelle des baigneurs est également essentielle, car elle permet de diminuer le flux de pollution arrivant dans les bassins : douche savonnée, passage obligatoire par les pédiluves, port de bonnet de bain. Par ailleurs, une douche savonnée après le bain est vivement recommandée pour enlever le chlore de la peau.

Voir le dossier...